Paroisse de Rambouillet
https://paroisserambouillet.fr/Liturgie-d-Avent
      Liturgie d’Avent

Liturgie d’Avent

Chaque dimanche de l’Avent a un thème très fort.
Les Antiennes d’ouverture et de communion en particulier donnent la tonalité du
dimanche.


Chaque dimanche de l’Avent a un thème très fort.
Les Antiennes d’ouverture et de communion en particulier donnent la tonalité du
dimanche.

Bien sûr les textes de la Parole de Dieu sont aussi choisis en fonction de chaque dimanche.
Les chants d’entrée et de communion doivent correspondre à ces antiennes. Le chant de
communion n’est pas un chant eucharistique (qui sont plus faits pour les adorations, les
veillées). C’est l’évangile que l’on chante, ou le thème du dimanche.

L’Antienne d’ouverture donne la tonalité du dimanche, et l’antienne de Communion, est
en général, une reprise de l’évangile qui permet d’assimiler la Parole d’évangile proclamé et
reçu pour la vivre par la communion eucharistique, cette présence du Christ qui nous donne
sa force pour vivre la Parole de Dieu de chaque dimanche.

Concrètement, voici les thèmes des dimanches de l’Avent.

Le temps de l’Avent, c’est le temps de l’Avènement du Christ, on ne se prépare pas d’abord à
célébrer Noël, mais on se prépare au retour glorieux du Christ. L’année liturgique nouvelle
commence comme a fini l’ancienne dans cette attente du Second avènement. Plus nous
nous rapprocherons de Noël en particulier à partir du 17 décembre, dans l’Octave
préparatoire à Noël, on sera dans l’attente de la célébration du premier avènement dans la
chair du Christ que l’on fêtera à Noël. Et entre les deux, il y a l’avènement du Christ dans la
grâce chaque jour qui nous fait passer du premier au deuxième avènement constamment
dans notre vie.

Premier dimanche de l’Avent : c’est la VEILLE : Veillez et priez

On célèbre l’Avent, le retour du Christ à la fin des temps.
L’Avent, temps d’attente, temps du désir de Dieu.
Il n’est pas pénitentiel comme le temps du Carême. C’est pourquoi on n’a pas le GLORIA
pour mieux le chanter avec les Anges dans la Nuit de Noël, mais on garde l’ALLELUIA pour
acclamer l’évangile.

L’Introït du premier dimanche marque ce désir :
Ad Te levavi animam meam : Vers Toi j’élève mon âme, mon Dieu je m’appuie sur toi…
C’est tout le psaume 24 qui marque ce dimanche
Le premier mot de toute l’année liturgique : Vers Toi, Seigneur, je tends vers Toi, Tout est
orienté vers Toi.

Un chant reprend exactement ce psaume, très beau et calme, pour ce temps, doit être
privilégié dans la mesure du possible (partition jointe) : Vers Toi j’élève mon âme.
Mais on doit chercher un chant qui corresponde à ce mouvement vers Dieu.

L’antienne de Communion : Le Seigneur donnera ses bienfaits et la terre donnera son fruit.
Là c’est le psaume 84, deuxième psaume qui parcourt ce temps de l’Avent. C’est déjà
l’annonce de l’Incarnation qui se manifestera plus dans le 4 ème dimanche.
Il sera peut-être moins facile de trouver un chant qui y corresponde.
Il y a le chant cependant : Seigneur, venez la terre est prête pour vous accueillir
On peut aussi prendre le chant : je viens vers Toi Jésus
Normalement le chant d’offertoire accompagne une procession des offrandes,
Il peut ne pas y avoir de chant et de l’orgue doux.
On peut suggérer : veilleurs bénissez Dieu dans la nuit, avec le thème de l’offrande des
prières comme un encens.

De même pour le chant final : il peut être à Marie, surtout autour de la fête de l’Immaculée
(8 décembre), ou reprendre le thème du dimanche, ou simplement de l’orgue, ce qui
marquera le caractère sobre et intérieur de ce temps d’Avent.

Deuxième dimanche de l’Avent

C’est le dimanche ou apparaît la figure de Jean Baptiste et le thème de l’évangile est :

Préparez le chemin du Seigneur.

L’introït est : Peuple de Sion, voici que le Seigneur va venir pour sauver les nations, il fera
entendre sa voix majestueuse pour la joie de vos cœurs.
C’est le thème du Sauveur qui domine ici, et l’universalité du salut.

Il y a un chant qui peut convenir :
Réveille ta vaillance Seigneur et viens nous sauver, Fais luire ta présence, révèle ta bonté !
Ou encore plus proche de cet introït, de Gélineau, mais moins connu :
Réveille Seigneur ta puissance
(très adapté, peut-être moins facile à mettre en œuvre, car il a strophe et verset, c’est plus
facile avec une chorale. Attention, le titre est presque le même que le précédent)
Un autre chant peut convenir ou alors plus à l’offertoire dans l’optique dite pour le premier
dimanche : Toi qui viens pour tout sauver…

L’Antienne de Communion est : Debout Jérusalem ! Tiens-toi sur la hauteur, et vois
l’allégresse qui vient de ton Dieu.
Elle chante Jérusalem, et évidemment vous penserez peut-être au chant :
Debout resplendis, qui peut être adapté mais en choisissant les couplets. Peut-être que celui
des chameaux de l’Epiphanie ne convient pas…
Pour une chorale, il peut y avoir le chant : paix dans tes murs.
Mais on pourra prendre aussi le chant qui correspond à l’évangile :
Préparez le chemin du Seigneur (ou en final)

Troisième dimanche de l’Avent :
Dimanche de la JOIE,
Dimanche en rose

Tout le thème de ce dimanche est la joie, on passe progressivement de l’attente du retour
glorieux vers Noël avec cette ouverture de fenêtre de la joie. C’est le dimanche de GAUDETE.
Même si l’évangile montre encore la figure de Jean-Baptiste, mais ce qui domine c’est
l’annonce de la Bonne Nouvelle aux pauvres qui est la vraie joie. Et le Livre d’Isaïe chante la
joie des déserts et des terres arides qui fleurissent.

Un autre thème est : prenez courage que l’on retrouvera dans l’antienne de Communion.
L’Introït a laissé son nom à ce dimanche : GAUDETE, Réjouissez-vous. C’est l’hymne à la joie
de la lettre aux Philippiens (Ph 4,4-5) :
Soyez toujours dans la joie du Seigneur, je le redis, soyez dans la joie, le Seigneur est proche.
Un chant du Verbe de Vie correspond exactement à cet introït :
Réjouissez-vous (ce sont les phrases mêmes de cet introït)
Chantez vraiment des chants de joie en ce dimanche.

L’antienne de communion reprend Isaïe : Dîtes aux esprits abattus, soyez forts, prenez
courage, Voici notre Dieu : il vient et va nous sauver.
Un chant correspond assez bien : Exultez de joie peuples de la terre,
même s’il allie étonnamment le mystère pascal dans son refrain.
Mais les couplets sont équivalents à cette antienne.
Un autre chant (qui peut convenir pour la sortie) chante cette joie d’Avent :
Joie au Ciel, exulte la terre, car le Seigneur vient bientôt
(il n’est pas exceptionnel musicalement, mais les enfants le retiennent très facilement)
Pour l’offertoire, Le Christ va se manifester pourrait aussi convenir…

Le quatrième dimanche de l’Avent :
dimanche de l’Octave préparatoire à Noël

C’est le dimanche de Marie,
mais en l’année A avec Joseph,
Dimanche du RORATE

Le nom du dimanche, là encore vient de l’Introït : Rorate coeli desuper : cieux faîtes
pleuvoir,
Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que descende le Juste, comme une pluie, que la terre
s’ouvre et que germe le Sauveur.

L’Église dans sa liturgie demande en ce dimanche de recueillement, avec insistance, que le
Sauveur vienne. Que les Cieux s’ouvrent, et que la terre Le reçoive.
Le chant le plus adapté est l’hymne qui est sur un air commun assez connu et pouvant être
repris par tous :
Vienne la rosée sur la terre
Evidemment, il y a un chant plus populaire qui est fortement adapté en ce dimanche : en
introït ou à mon sens plutôt en final : Venez divin Messie
De même pour Viens Emmanuel, viens, viens nous sauver (ce chant est très en ritournelle,
et donc doit être paisible, pas trop rapide)
Même si l’évangile en l’année A est le songe de Joseph, l’antienne de communion fait écho à
l’enfantement prochain et certain de la Vierge Marie :
Voici que la Vierge concevra et enfantera un fils auquel on donnera le nom d’Emmanuel, Dieu
avec nous.
Donc Viens Emmanuel, pourrait convenir aussi
Ou un autre chant marial de ce type, en référence à l’Emmanuel.

En offertoire, pourrait être pris aussi à nouveau : Venez la terre est prête

Enfin pour la PRIERE UNIVERSELLE, le refrain doit être une invocation au Seigneur :
Pour le temps de l’Avent du type : Viens, Seigneur et sauve-nous.

Au 4ème dimanche : Viens, Emmanuel, viens, viens nous sauver.
Cela peut être aussi : réveille ta vaillance et viens nous sauver, fais luire ta présence, révèle
ta bonté.
Et bien sûr l’habituel qui est tout à fait adapté à tout temps : Seigneur, ecoute-nous,
Seigneur exauce-nous.
Mais certains refrains qui ont été pris ne sont en aucun cas une demande à Dieu et souvent
centrent sur nous. Ils ne conviennent pas.

Il est bien évident que ce petit topo est pour vous donner le sens liturgique de ces
dimanches d’Avent. Ce qui est dit des antiennes d’ouverture et de communion est vrai pour
tous les dimanches de l’année. Ce ne sont que des indications pour pouvoir orienter vos
choix de chants, parce qu’il est bien possible que vous en connaissiez d’autres qui
s’adapteront. Mais il est vrai que pour ce temps de l’Avent, on a la grâce d’en avoir de très
adaptés reprenant exactement les textes liturgiques et donc seraient à privilégier.
Que cela vous permette d’entrer dans la grâce de ces 4 semaines d’Avent, qui sont très
riches et très fortes, dans le désir de Dieu, dans la joie du Seigneur, dans l’attente
amoureuse. Cette proposition est venue d’un partage du Conseil Pastoral, et avec le père
Sartorius nous avons voulu vous offrir cette contribution pour un meilleur vécu de la

plénitude de la liturgique du Missel Romain, et éviter d’avoir des chants qui n’ont aucun
rapport avec le mystère célébré.

+ P. Louis Ménard

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Versailles

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican


newsletter

Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour