Paroisse de Rambouillet
https://paroisserambouillet.fr/Jusqu-ou-la-liberte
      Jusqu’où la liberté ?

Jusqu’où la liberté ?

Homélie


AU COMMENCEMENT, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux.

Aujourd’hui, la France ressemble à ce « tohu-bohu » initial. Faillite sanitaire, morale, économique, sociale…

Quand un journal anarchiste devient la jauge de la valeur démocratique, l’effondrement est imminent.

Dans l’encyclique Fratelli tutti, le pape François dénonce de « nouvelles formes de colonisation culturelle… Un moyen efficace de liquéfier la conscience historique, la pensée critique, la lutte pour la justice ainsi que les voies d’intégration consiste, écrit-il, à vider de sens ou à instrumentaliser les mots importants. Que signifient aujourd’hui des termes comme démocratie, liberté, justice, unité ? Ils ont été dénaturés et déformés pour être utilisés comme des instruments de domination, comme des titres privés de contenu pouvant servir à justifier n’importe quelle action. N.14.

« La doctrine morale catholique exclut nettement la perspective d’une laïcité conçue comme autonomie par rapport à la loi morale ». Compendium de la doctrine sociale de l’Eglise n.571.

Le problème fondamental est que l’on ne comprend plus l’être humain.
Quand on ne reconnaît pas, dans la réalité même, la valeur d’un pauvre, d’un embryon humain, d’une personne vivant une situation de handicap – pour prendre seulement quelques exemples – on écoutera difficilement les cris de la nature elle-même. Tout est lié. Si l’être humain se déclare autonome par rapport à la réalité et qu’il se pose en dominateur absolu, la base même de son existence s’écroule, parce qu’« au lieu de remplir son rôle de collaborateur de Dieu dans l’œuvre de la création, l’homme se substitue à Dieu et ainsi finit par provoquer la révolte de la nature ». Cette situation nous conduit à une schizophrénie permanente, qui va de l’exaltation technocratique qui ne reconnaît pas aux autres êtres une valeur propre, à la réaction qui nie toute valeur particulière à l’être humain. Mais on ne peut pas faire abstraction de l’humanité. Il n’y aura pas de nouvelle relation avec la nature sans un être humain nouveau. Il n’y a pas d’écologie sans anthropologie adéquate. Laudato si nn.117-118.

Et quelle est la marge de manœuvre de l’homme, créature de Dieu ?
L’homme est doté de liberté, « signe privilégié de l’image divine » GS 22§2. Par sa raison, l’homme connaît la voix de Dieu qui le presse d’accomplir le bien et d’éviter le mal » GS 16. Chacun est tenu de suivre cette loi qui résonne dans la conscience et qui s’accomplit dans l’amour de Dieu et du prochain. L’exercice de la vie morale atteste de la dignité de la personne. KEK 1705-1706.

Les béatitudes éclairent les actions et les attitudes caractéristiques de la vie chrétienne... Elles sont inaugurées dans la vie de la Vierge Marie et de tous les saints. KEK 1717.

Et Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Versailles

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican


newsletter

Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour